Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mercredi 19 novembre 2014

commentaires

Le post sur la prison de Ducos est  paru sur AGORAVOX et, parmi les commentaires, celui-ci:

-
* Dans la rue, il y a des SDF qui meurent de froid ou parce qu'ils n'arrivent pas à manger à leur faim. Ici on parle de prisonniers, des types qui sont pour beaucoup braqueurs, violeurs ou tueurs. Et eux ont à manger tous les jours. Ils ne sont pas dans des conditions d'hygiène top, on est d'accord, mais ils sont quand même mieux loti que les innocents qui n'ont pas eu de chance dehors.

Même s'ils crevaient tous dans leur crasse, ce n'est pas pour eux que je me révolterai. Il y a bien pire en dehors de ces murs. 485 SDF sont morts en France l'année dernière. 

Voici ma réponse:

La prison est un lieu d’expiation et devrait être un lieu de rédemption. Avec des prisons comme Ducos, la société - donc vous-même - devrait trembler à l’idée d’être une victime potentielle de récidivistes dont la férocité serait décuplée par le régime que vous applaudissez. Vous n’avez pas compris que, s’il y a des S.D.F. qui meurent de froid, c’est parce que les politiques et les fonctionnaires qui ont la responsabilité de la gestion de la vie publique ont le même mépris pour eux, pour nous que celui qu’ils manifestent en autorisant que des détenus vivent dans un cloaque.
________________


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire