Ce blog est pour le lecteur qui apprécie l'ironie, l'humour, qui est à l'affût de pensées faciles, d'idées saugrenues, d'inventions bidon, de conseils bizarres et qui n'est pas horrifié par le sarcasme, l'irrespect. Il est à éviter pour les conformistes, les dominants, les dominés.


mercredi 28 février 2018

VOUS ÊTES QUESTION OU RÉPONSE?

Il y a des gens qui aiment répondre aux questions. Intarissables, ils ont tant de choses à dire: ce qu'ils ont fait, ce qu'on leur a fait, ce qu'ils feront, ce qu'ils auraient dû faire, etc. Ils prennent le temps, entre deux inspirations, de demander comment vous allez, comment vont vos plantes vertes... Mais, avant d'avoir la réponse, ils sont répartis dans leurs réponses.

Il y a des gens qui aiment poser des questions. Ils sont curieux de ce que vous avez fait, lu, vu, planté. Ils aiment entendre un avis, une opinion. Éventuellement, ils aimeraient qu'on leur pose une question.

Et il y a ceux qui se posent des questions et qui ont des réponses:
Très éclairants, il y a: Roger Pol-Droit, Nicolas Baverez, Raphaël Enthoven, Luc Ferry, Laurent Alexandre, Gaspard Kœnig et d'autres, de beaux esprits, de belles âmes, des étoiles. Ils philosophent, expliquent, critiquent, proposent, rassurent sur l'intelligence du temps.

Au sommet, des savants, des chercheurs. Brillants, étincelants, déconcertants, de vrais soleils. Ils ouvrent des perspectives, éclairent l'horizon, balisent le chemin. Leurs questions sont essentielles, leurs réponses étonnantes. Vous pouvez en rencontrer 28 en lisant le remarquable livre de Guy Sorman "Les vrais penseurs de notre temps" (paru en 1989 chez Fayard  et qui n'a pas vieilli). La plupart sont morts, leurs voix résonnent encore.
____

SI

le temps des réunions, des commissions, des comités, des conférences, de la télé, d'internet était consacré à la réflexion, à la méditation, à la lecture, à la musique, au jardin, à planter des arbres, à cueillir les fruits, à promener le chien, à caresser le chat, à nourrir les oiseaux, la terre serait plus ronde, le ciel moins chargé, l'horizon moins bouché, la mer moins polluée et le temps moins perdu.
____

DE TOUT UN PEU

Un incroyant a plus de facilités naturelles qu'un croyant de ne pas croire les fausses nouvelles.
***
Un fait ordinaire ne bénéficie pas de l'effet de surprise du fait extraordinaire.
***
Je n'arriverai jamais à dépenser tous les jours et les nuits que je gagne en vivant.
***
L'amour est plus feignant que le travail et, parce qu'il n'aime pas se fatiguer, se pratique assis sur les bancs publics ou, allongé, au lit.
_____

BAL PUBLIC

Les bals publics sont des endroits licencieux où un homme et une femme, de parfaits inconnus, devant une foule prête à applaudir, des parents consentants, des enfants innocents s'enlacent, se frôlent, se frottent, se trémoussent dans un corps-à-corps indécent, luxurieux et, au terme d'une valse lascive, d'un chachacha endiablé, d'un fox-trot frénétique s'en vont, comme si rien ne s'était passé, recommencer avec un autre homme, une autre femme, leur danse pornographique avec la même lubricité dans les gestes, la même obscénité dans le bas-ventre. Qui condamnera cette scandaleuse permissivité de notre société ?
_____

VIE SOCIALE

J'ai une vie sociale plus variée que dans ma jeunesse: le jour, je ne vois personne, la nuit, mes rêves sont peuplés d'une foule d'individus que je préfère ne plus rencontrer.
____

LE CONSEIL DU JOUR

Comme moi, économisez l'énergie:  quand il fait chaud, j'éteins les radiateurs, quand il fait froid, je coupe le frigidaire.
_____

DÉFINITION

Un bavard qui ne sait pas se taire, c'est comme un incontinent qui ne peut pas se retenir.
_____

mardi 27 février 2018

LA FUITE

La fuite du temps a commencé à son origine. Depuis il n'a pas cessé de courir après elle. Je vous rappelle quelques fuites célèbres qui ont marqué l'histoire:
  •  la fuite de Marie, Joseph et du petit Jésus en Égypte pour fuir le roi Hérode,
  • la fuite à Varennes de Louis XVI le 21 juin 1791,
  • la fuite des hébreux d'Égypte et le célèbre passage de la mer rouge à pieds secs,
  • la fuite des hérétiques après la révocation de l'édit de Nantes en 1685 par Louis XIV,
et, de nos jours, 
  • la fuite des cerveaux, des capitaux, compensée heureusement par la fuite en avant pour rattraper le temps perdu à freiner l'avancée du progrès.
____

CONFIDENCE D'UN RESCAPÉ DE LA GUERRE DE CORÉE

"J'ai eu la chance, quand j'avais 20 ans, en 1950, de ne pas avoir de volonté, ça m'a évité d'être volontaire pour la guerre de Corée, et, en novembre 1951, sous les ordres du lieutenant-colonel Monclar de grelotter, la peur au ventre, avant  de perdre la vie, dans l'assaut de la côte 931".
____

DÉDICACE

Au cas où vous auriez du temps pour mes dires et médire.
___

POUR AVOIR UNE DESCENTE FACILE

Pour descendre de la Tour Eiffel, vous avez le choix entre :

  • descendre par l'escalier si vous n'êtes pas pressé,
  • descendre par l'ascenseur s'il n' est pas en panne,
  • descendre en parachute s'il n'y a pas d'autre moyen,
  • descendre en rappel si vous aimez ça.

Mais si, comme moi, vous avez l'esprit de contradiction et que vous préférez les caves aux greniers, vous montez plus que vous ne descendez et la question ne se pose pas.
_____

AVANTAGES

Un gros, en cas de famine, a l'avantage sur le maigre d'avoir, sous  la peau, de quoi se nourrir.
***
Un fou qui n'est pas furieux a l'excuse sur le furieux qui n'est pas fou de ne pas savoir ce qu'il fait.
____

LE DERNIER CONSEIL DU GUIDE

"Ma dernière recommandation, avant le départ , pour ceux qui ont une mauvaise mémoire: bien noter sur un papier pourquoi vous voulez arriver."
____

DEVINETTE

Un naïf et un cynique sont dans un bateau, tous les deux tombent à l'eau, qu'est-ce qu'ils attendent?

- le naïf, les secours,

- le cynique, les requins.
_____

CONSEIL DU JOUR

Pour ne pas être pris la main dans le sac, volez le sac.
____

UNE LÉGENDE URBAINE

L'amour des français pour les perdants n'a pas l'intensité qu'on lui prête. Il suffit de voir leur totale indifférence envers tous les malheureux qui ne gagnent jamais au Loto.
_____

L'HIVER EN DEUX

L'hiver a deux saisons, comme les autres. Il y a d'abord celle qui commence à la fin de l'automne avec l'arrivée des épisodes de froid rigoureux, des accès de blizzard  glacial, des jours qui raccourcissent, des nuits qui s'allongent, le soleil se raréfie, la lune devient blafarde, le moral est en berne, la dépression aux aguets.

Heureusement ce n'est qu'un dur moment à passer, le printemps s'annonce par la fin de l'hiver avec des jours qui s'allongent sous les caresses d'un soleil plus haut, le moral remonte, guérit la dépression. L'hiver terminal est le frère ennemi de son originel.

Pour rendre mieux compte de la variété des climats de l'année, je propose de la diviser en huit saisons. On pourrait ainsi partir en vacances en ayant une vue plus claire du climat que celle donnée par le calendrier.
____

AVIS À INTERPOL

La meilleurs façon de disparaître sans laisser de traces, c'est les sables mouvants et la raison pour laquelle les bas-fonds du Mont Saint Michel sont si encombrés.
____

ESPRIT DE CONTRADICTION

L'esprit de contradiction est aussi critique et va dans le sens contraire du vent dominant. Le tenir  est fatigant car il ne bénéficie pas de son effet porteur.  L' opposition systématique ne laisse aucun repos. La politique, l'académisme, le religieux, le sport, l'art sont les terrains  du combat permanent que l'esprit de contradiction doit mener pour l'avoir tranquille. Son champ de bataille est illimité:
- avec un ultra-droite, il critique Le Pen, avec un extra-gauche, Mélanchon,
-avec un féaux de Clinton, il applaudit Trump,
-avec un fidèle du Monde, il vante Valeurs Actuelles,
- à un chantre de Spinoza, il chante du Descarte,
-à Trenet, il préfère Brassens,
-à la Marseillaise, l'Internationale, au rutabaga, le topinambour, au chocolat blanc, le noir etc etc ...
Partout, toujours, il fustige, dénigre, blâme, combat : à peine l'ordre est-il donné qu'il désobéit, la paix signée, qu'il met le feu aux poudres, que la course est fini qu'il démarre,. J'en ai même connu un qui poussé à bout par son esprit  critique et n'ayant plus d'argument s'est tiré une balle dans la tête plutôt que de se taire .
On voit que l'esprit de contradiction n'est pas seulement énervant pour les victimes mais dangereux pour lui-même, pour le moral, le mental, la survie. Si vous en êtes infligé, essayez de  l'échanger avec un esprit de conciliation, de répartie, de famille, d'équipe . Mais  avec votre esprit si vif, vous n'avez que  l'embarras du choix, je n'ai aucun souci, votre esprit critique vous aidera à faire le bon.

lundi 26 février 2018

LE DICTON DU JOUR

L'instant est bref.

DE TOUT UN PEU

La méforme est plus facile à garder que la forme.
***
L'avantage de marcher sans savoir où on va, c'est qu'on ne risque pas de se perdre.
***
Le problème de la vaccination anti-rabique, c'est qu'on perd la rage de vaincre.
***
L'enthousiasme est un sport collectif qui a besoin de spectateurs.
***
Je me targue de rien ayant appris à bien me connaître.
***
Ce qui est bon pour moi, je préfère  le garder.
***
Le cas de le dire est évident pour celui qui veut bien l'entendre parler.
***
Vous avez raison d'invoquer la malchance,  avec la chance, c'est quitte ou double.
***
Une hauteur de vue n'a pas sa place en bas de page.
___

UN SPECTACLE CHOQUANT

- "Je  vous trouve fasciné devant cette pâtisserie, que se passe-t-il?"

- "En effet, j'ai du mal à arrêter de regarder l'étalage, je n'arrive pas à m'en arracher, regardez toutes ces merveilles: ces Paris-Brest, ces mille-feuilles, ces éclairs au chocolat, ces tartes au citron, ces opéras, ces macarons. Si je ne me retenais pas, je ferais une razzia et m'empiffrerais jusqu'à m'en étouffer".

- "Moi aussi, je suis gourmand et je trouve le spectacle très appétissant, mais je suis surtout choqué. Comment  la mairie peut-elle tolérer une telle incitation à la gourmandise, obliger ces administrés à supporter une telle tentation. Elle se rend coupable d'une complicité avec le pâtissier qui est lui-même  assez irresponsable pour encourager le diabétique à abandonner son régime, le maigre à devenir obèse, l'affamé à être encore plus affamé. C'est une invitation au crime, au fric-frac, au braquage.

Un pâtissier avec un si beau talent n'est pas un bienfaiteur de l'humanité comme un gourmand  le penser, mais un provocateur de salive, de crampes à l'estomac, d'indigestion, de surpoids, de péchés capitaux. Il mérite la prison pour aujourd'hui et l'enfer pour demain. Si je ne me retenais pas, il passerait un mauvais quart d'heure et je le battrais à coups de  son rouleau.

En attendant, moi je crois que je vais craquer pour un baba au rhum et un éclair au chocolat et vous?".
_____

DÉFENSE DU ROND POINT

Les ronds points avec leur sens giratoire obligatoire permettent de revenir en arrière sans s'arrêter ni changer de direction. Leur autre supériorité sur les stops et les feux tricolores est qu'ils n'interrompent pas la circulation.
____

IL ÉTAIT UNIQUE

Il aurait ressemblé à une figure de mode s'il n'avait pas eu ce petit moins qui fait la différence: il mettait toujours deux chaussettes au même pied.
____

INFATUÉ

S'il était lucide et aussi grand qu'il le croit, l'infatué saurait que ce qui le rend orgueilleux ne se fait remarquer que par ce qu'il en dit alors que les gens remarquables le sont par ce qu'ils ont fait. 
____

dimanche 25 février 2018

MANIFESTE

Être dans l'opposition relève d'un aveuglement compréhensible seulement chez les idéologues sectaires des extrémités de l'échiquier politique. Leur fanatisme les met au-dessous de la raison, du bon sens, de la réalité.

Mais que dire des autres? Le président Macron n'est plébiscité qu'au-delà de nos frontières. Nos belles âmes font la fine bouche. Elles devraient plutôt se demander où nous en serions si ses concurrents l'avaient emporté et qu'un Fillon, un Mélenchon, une Le Pen le remplaçait à l'Elysée. 

Arrêtons-nous à Fillon. Il aurait appliqué son programme dur et pur: purgé la France de ses déficits, réduit les impôts, augmenté les défenses, diminué les dépenses, fermé les frontières, réformé l'éducation  enfin pris toutes les décisions qu'il fallait et qui étaient prévues. Car monsieur Fillon est un homme de caractère, qui sait ce qu'il veut,  a de l'ambition pour  les autres, ne cède pas aux amis, n'accepte pas de cadeaux et ne se laissera pas guider par les événements, lui qui a été mené, par le bout du nez, par un seul homme, pendant 5 ans.

Ceux qui aujourd'hui disent qu'il faut aller plus vite, plus loin, plus fort n'ont aucune idée de ce qu'ils feraient. Ils ne savent même pas ce qu'ils disent: leurs discours sont des péroraisons, leurs programmes des vœux pieux. Plutôt que d'applaudir celui qui respecte sa fonction, a le courage de tenir ses promesses, de passer à l'acte, ils préfèrent cultiver la désunion nationale, leur fond de commerce en flattant le vice secret des français: changer sans bouger, évoluer sans effort, avancer sur place.

Que faut-il dire aux mécontents pour qu'ils se rendent compte que, même s'ils ne sont pas plus riches, ils ont touché le gros lot?
_____

PENSÉE ET MÉMOIRE

Au sommet du corps, dans la tête, coexistent 2 entités mystérieuses dont on entend le bruit des voix:
  • la pensée qui domine, rumine, réfléchit, s'interroge, analyse, critique.
  • la mémoire qui compare, enregistre, se souvient.

Les deux sont capricieuses: la mémoire s'évapore, ne retient que ce qu'elle veut, oublie l'essentiel, finit par radoter; la pensée, elle, infuse, fuse, diffuse, se dilue.

Les deux marchent le mieux dans la nuit, le silence, le repos, entre deux rêves.
______

LES APPARENCES SONT TROMPEUSES

Avec sa tête d'archevêque, de banquier suisse, d'empereur roumain, on lui aurait donné le bon dieu sans confession, lui qui était un fieffé coquin, un escroc de haut vol, un gibier de potence tandis que lui, avec sa tronche d'ivrogne, de bandit sicilien, de violeur de petites filles, on le croyait échappé du bagne, il était le poète le plus raffiné du Parnasse, l'homme le plus doux du monde, le fidèle le plus obéissant de sa paroisse.
_____

TROMPERIE

Si un quidam vous dit: "ne vous y trompez pas, je sais ce que je fais". Sauvez-vous, vous êtes en danger, il veut dire: "Je ne sais pas ce que je fais, vous vous trompez".
____

EN RÉPONSE

 à un commentaire que, par charité athéiste, j'ai été obligé d'effacer pour les raisons que vous devinez:

- "Monsieur, permettez- moi, d'abord, d'admirer l'abnégation que vous avez déployée pour lire une prose que vous trouvez outrageante et, ensuite, de vous engager à suivre mon conseil de ne plus perdre un temps précieux à essayer de  changer mon inspiration et ma manière. Il est trop tard pour moi. Je pense, par contre, que, pour vous, tout espoir n'est pas perdu.

Bien pathétiquement vôtre,"
_____

PENSÉES

Avoir peur de tout, c'est ennuyeux.

Avoir peur de rien, c'est dangereux.
***
En rompant le silence, le bruit signale sa présence.
***
Pour savoir où j'en suis, je me pose la question et j'essaie d'y répondre.
***
J'avais eu un mauvais pressentiment quand le premier de cordée a dégringolé  l'escalier.
***
Il faut mettre les égoïstes au ban de la société car ils ne contribuent pas au bien de la communauté.
***
Pour ne pas être en reste, il faut prendre les devants.
***
La prophétie a sur l'hypothèse l'avantage de n'avoir pas à être démontrée.
***
L'humour a l'avantage ou le désavantage de vous fâcher avec les gens qui ne le comprennent pas. Ils ont l'impression qu'on leur parle une langue étrangère où les mots ont un contre-sens et où les phrases disent leur contraire. Je comprends leur incompréhension.
***
Vous venez de dire:"peu m'importe". Pourriez vous me dire quelle quantité d'importance vous accordez à beaucoup?
____

samedi 24 février 2018

CAUTELEUX

C'est un adjectif que je n'avais pas rencontré depuis longtemps, au point que je ne savais plus qu'il existait, quand un certain monsieur X qui a barre sur moi  à exigé, sur le ton comminatoire qui lui est habituel, que je le ressuscite sur le blog. Contraint,  je m'exécute.

Donc, sous un beau soleil d'hiver, je descendais les Champs Élyséens pas encore fleuris, d'un pas que je trouvais gaillard. Brusquement, à hauteur du métro Roosevelt, je jette un coup d’œil en bas et je constate, stupéfié, que je marche pieds nus dans mes chaussettes. Horrifié par l'état de mes pauvres celles-ci, je n'affale sur le premier banc venu à ma rescousse et essaie de reprendre mes esprits. Comment en suis-je arrivé là sans m'en apercevoir??? Bien entendu, personne pour me répondre, les badauds continuaient de déambulait, en rangs serrés, sans se soucier de ma détresse et de mon interrogation muette. J'étais désemparé comme vous l'eussiez été et essayais de cacher l'état désastreux de mes pauvres chaussettes trouées, tachées, sanguinolentes. C'est alors que je ne savais plus où me mettre que je remarquai un individu. Sa mine avait de quoi inquiéter, elle était pateline au premier abord, chafouine au deuxième et franchement patibulaire au fur et à mesure qu'il se rapprochait, avec un regard torve aussi déplaisant que s'il avait été louche. Enfin arrivé à ses fins et planté devant moi, il me demanda : "what time is it?". Ne voulant pas en savoir davantage, je faisais semblant de ne pas avoir compris et regardais ailleurs, l'air préoccupé, quand il insista, dans une autre langue étrangère: "qué hora es?". Ne pouvant plus me soustraire à son inquisition, je lui répondis, pour l'obliger à me comprendre "il est telle heure". Peu vous importe l'heure qu'il était. Alors il éclata de rire:

"Mais vous êtes français comme moi, vous êtes le premier  que je rencontre sur les Champs Élysés!" 

Il avait perdu cet air cauteleux que je n'avais pas reconnu tant il est rare, mais qui était, en fait, très reconnaissable aussitôt qu'il l'avait perdu. Nous fîmes plus amples connaissances: natif de Sancoin dans le Bas-Berry, il était monté à la capitale pour montrer au musée de la vache charolaise, sa grosse dernière, une fameuse, avec de sacrés pis. Content de l'heure, il s'en est allé tout joyeux à son rendez-vous avec sa charolaise. Et moi, me demandez-vous, j'avais profité de cet intermède avec le berrichon pour me ressaisir et prendre conscience du problème pour trouver la solution. Je demandais à mon service de portage à domicile de m'envoyer un drone. Géolocalisé, il venait me suspendre dans les 5 minutes et  me déposer sur ma terrasse au 102ième étage, à la Défense. Là, je reconstituais le scénario qui m'avait conduit à ma rencontre heureuse avec le faux cauteleux: très, trop pressé de faire admirer ma paire d'escarpins Watson qui m'avaient été livrés le matin, je m'étais précipité aux Champs sans faire attention à les enfiler. Mon étourdissement aime plaisanter avec moi, mais c'est la première fois, à ma souvenance, que ma tête me joue ce tour-là.
_____

PRÉMONITOIRE

La peur de mourir, en glaçant le sang, fait baisser la température.
____

DE TOUT UN PEU

Il n'y a que les paresseux qui ne regrettent pas ce qu'ils n'ont pas fait.
***
Ne pas répondre à la question, c'est comme se gratter où ça ne gratte pas.
***
Croire à rien est moins fatigant que douter de tout.
***
Nabuchodonosor a eu la chance de s'appeler par son nom.
***
Il n'y a que dans le doute que je suis sûr de moi.
***
Quand le manque de chance confirme sa perte, le dénouement n'étonne personne.
___

UNE IDÉE DE GÉNIE À BREVETER

Pour amener les avions de ligne à leur vitesse de décollage sans polluer, je préconise un pousseur électrique autonome qui s'appuiera sur le train d'atterrissage et boostera l'avion de son point fixe jusqu'à sa vitesse de décollage. La surconsommation de kérosène, le bruit, la pollution sont supprimés. Une idée simple de génie, merci Dancharr.
_____

NIRVANA

Pour atteindre le Nirvana, le pays de la  réalité ultime où vous cherchez à aller depuis si longtemps, je peux vous proposer, venant d'en revenir, un guide de voyage. Sans passeport, sans bagage, chez vous, au chaud, vous allez vous allonger, l'estomac plein, la vessie vide, dans le noir, le calme, le silence, détendu, détaché, sans pensée, sans mémoire, une main sur le ventre, l'autre sur le front, centré sur ce que vous sentez. Au bout de cinq minutes, si vous ne dormez pas, c'est que vous êtes arrivé au Nirvana, le seul pays à  la paix intérieure totale. Pour ceux que cela intéresse, c'est comme être dans un sommeil sans rêve, ni cauchemars.
______

LOUIS JOURDAN, UN LIVRE D'OLIVIER MINNE

Olivier Minne, le tutélaire et charismatique présentateur de Fort Boyard, talentueux journaliste de la télé a écrit une biographie de Louis Jourdan, le dernier French lover d'Hollywood qui mérite la lecture. L'auteur est porté par son double sujet: Louis Jourdan et le Hollywood de la grande époque. Son style, vif et élégant nous les fait si bien revivre qu'on a l'impression de faire partie du décor.

La narration est habile car l'auteur nous promène dans les âges de son héros en des allers-retours très maîtrisés. Il nous fait d'abord découvrir la Riviera d'avant la guerre, vue de Cannes et des grands hôtels où Louis Jourdan a passé son enfance en côtoyant les célébrités de l'époque qui étaient les clients et parfois les amis de son père. On apprend pourquoi le festival de Cannes n'est pas celui de Biarritz. Beaucoup d'anecdotes sur le cinéma et les acteurs de cette époque nous sont ainsi données, sorties de la mémoire encore bonne d'un témoin de première ligne. Un peu plus tard, on a des informations sur le cinéma de la guerre et une explication au mode de vie de ceux qui s'accommodaient, sans se poser trop de questions, de l'air du temps.

En 46, il répond à l'appel irrésistible de l'Amérique et c'est la partie du livre la plus importante. Olivier Minne nous dresse, à partir des confidences de Louis Jourdan, le portait saisissant du Hollywood de l'après guerre. Avec notre jeune héros, (Louis Jourdan a 24 ans), on est projeté dans cette usine à rêves qui ne fut pas un cauchemar pour lui car il était sous la tutelle du grand producteur David Selznik, celui d'Autant en emporte le vent. Il est transformé par l'usine à faire des stars en un produit "bankable" avec son sous-titre de français, très prisé à l'époque. Cette description est passionnante. Olivier Minne raconte l'histoire de cette grande période du cinéma américain au travers des yeux d'un acteur-témoin doué d'une vive intelligence, d'un esprit critique redoutable que n'entamait pas une grande urbanité, mais il ne s'agit pas d'un documentaire car Olivier Minne recrée les scènes qu'on lui raconte avec beaucoup d'alacrité. Le tournage du Procès Paradine  par Hitchcock, en 1947  est très démystifiant car il est vu des coulisses  avec une férocité réjouissante. Le livre fourmille d'informations sur les stars, leur façon d'être, de vieillir (mal pour certaines). Les pages consacrées à James Dean sont particulièrement croustillantes. Louis Jourdan  a joué, en 1954, une pièce de Gide, l'immoraliste  avec lui, et ses souvenirs ne sont pas ceux de l'hagiographie officielle. Ce livre est plein de pépites qu'il serait dommage de négliger. Mais ce n'est pas son seul mérite - j'ai décidément beaucoup aimé ce livre -, il est exceptionnel par la façon dont il a été écrit. Olivier Minne s'est introduit dans la vie de Louis Jourdan alors que celui-ci était déjà un grand vieillard. Ses seules passions - de toujours - l'occupaient: la musique et les livres. Il a réussi à forcer ses défenses, à l'intéresser à son projet, à gagner son amitié et pendant 5 ans a recueillie ses confidences. Ce fut un beau cadeau pour Louis Jourdan qui finissait sa vie en presque solitaire.  Olivier Minne n'a pas été dépassé par son sujet : il en montre les faiblesses, les blessures et nous fait voir l'acteur le plus méconnu des français : séduisant sans se sentir séducteur, conscient de son talent et des limites de sa carrière, égoïste et généreux, bon mari, mauvais père, plus touchant en fin de vie qu'à ses débuts.

On sort de ce livre ému et comblé si on aime le cinéma.

"Louis Jourdan, le dernier French lover d'Hollywood" aux éditions Séguier, 2017.
_____

vendredi 23 février 2018

LE JUSTE À TEMPS

Pour arriver juste à temps, il ne suffit pas de partir à l'heure, il faut savoir prendre de l'avance en prenant des raccourcis, en évitant les embouteillages et en prenant ses précautions avant le départ de façon à compenser le temps qui va être perdu avec les pannes d'essence et de rétro-viseur, les embouteillages, les erreurs de navigation et surtout les arrêts intempestifs.
_____

SUPÉRIORITÉ DU CHAT

Comme animal de compagnie, le chat a deux avantages sur l'éléphant domestique: il ne barrit pas et n'a pas peur des souris.
____

ENFIN UNE EXPLICATION PLAUSIBLE

Si la nature a horreur du vide, c'est qu'elle a le vertige.
______

DE TOUT UN PEU

La normalité est effrayante pour les anormaux.
***
Quand je dors, c'est le manque de sommeil qui me réveille.
***
Pour être franc, il faudrait que j'arrête de mentir.
***
L'affaire du siècle sera oubliée dans moins d'un siècle.
***
Un oreiller préfère un sommeil léger à un sommeil lourd, moins pressé, il respire mieux.
***
Vivre au jour le jour a l'avantage de faire oublier la peur du lendemain.
***
La gaieté d'une veuve joyeuse rappelle trop tard à son disparu de mari que, s'il avait vraiment aimé sa femme, il serait mort plus tôt.
____

IDÉAL DU MOMENT

Aujourd'hui l'idéal de beaucoup est:

- de savoir sans apprendre,
- de se filmer à ne rien faire,
- de se fatiguer à regarder les travailleurs.
______

PSYCHIATRIE SAINTE

La croyance relève de la psychiatrie lourde. C’est le seul exemple où un être vivant déifie son créateur, faute de savoir pourquoi il est là. Il le fait avec la bonne foi de tous les psychotiques. Comme eux, il sait que sa raison est bonne mais il se situe plus haut, il est tellement admiratif de lui-même, tellement persuadé d’être la perle de l’univers qu’une telle merveille de la nature ne peut être qu’une créature divine. Il y en a même qui, réunis en communauté, se sont autoproclamés le peuple élu. Le prix payé pour cette exclusivité a été épouvantable, il reste effrayant, il sera effroyable.

Un aveuglement de ce calibre témoigne d’une infatuation qui dépasse l’orgueil car elle ignore l’insuffisance, la médiocrité, la bêtise de l’espèce. Elle ne peut s’expliquer que par une cécité psychique, un délire mystique.

Ses passages à l’acte sont redoutables. Dans la sphère privée, il s’incarcère, s’abîme en dévotions, se flagelle, se martyrise, se crucifie, divorce d’avec sa réalité. Son masochisme se dédouble d’un sadisme pour ceux qui ne pensent pas comme lui. Hier, chez nous, c’étaient les guerres de religion, l’inquisition, les bûchers, les autodafés, les anathèmes, les excommunications, les mises au ban, aujourd'hui, ce sont encore les guerres de religion, les égorgements, les fatwas, les bains de sang, les lapidations.

La croyance en dieu  est une hallucination mythique innocente dans la science-fiction, mortifère dans la réalité.
_____

LA PENSÉE DU JOUR

La faim en réveillant l'appétit donne envie de manger.
_____

jeudi 22 février 2018

UN CONTRAT DE QUALITÉ

Si vous voulez une bonne assurance pour vous débarrasser définitivement des importuns qui vous insupportent, je peux vous recommander le contrat d'une agence hautement qualifiée, à la réputation insoupçonnable. Pour un prix étudié et des primes calculées au plus juste, ils vous garantissent un travail soigné, sans bavures, effectué en toute discrétion dans les règles de l'art, avec une efficacité rarement égalée et sans laisser de trace. Leur slogan "satisfait ou remboursé" est pleinement justifié.
_____

POIDS LOURD

Si vous dites à un poids lourd de 140 kilos qu'il contient deux poids moyens de 70 kilos en train de se battre, peut-être que cela lui coupera l'appétit ?
____

ENCORE UN QUI NOUS VEUT DU MAL

Mes calculs sont formels, le météore dont la trajectoire va croiser celle de la terre a déjà commencé sa course folle en notre direction, répondant, semble-il, à son appel. Je garde secrète la date de la rencontre pour ne pas provoquer une panique justifiée. Compte tenu des masses en présence, des vitesses respectives, la force résultante au moment de la collision ne laisse aucune chance à la terre de s'en sortir sans dommage, le météore en subira lui aussi d'irréparables.

Pour les esprits intéressés, je peux préciser que le choc sera frontal, au niveau équatorial, et que la terre se fendra en deux en son milieu. La frayeur sera de courte durée en raison de la puissance de l'onde de choc, de la violence de l'éruption volcanique qui aura une dimension planétaire.
_____

UN REFUS MOTIVÉ

Je vous remercie beaucoup de votre aimable invitation. Nous y aurions répondu avec un grand plaisir mais, à mon âge je me déplace avec difficulté: l'arthrose, la vue, l'ouïe, le cœur  (au choix). Je suis aussi très occupé par le ménage, la cuisine, le potager, les courses, la sieste, le poêle, les chiens, les chats (au choix). Il ne me reste que quelques minutes mais qui auraient été trop courtes pour aller chez vous et en revenir. Nous n'aurions pas eu le temps de passer le bon moment dont, déjà, je me réjouissais.

Avec mes regrets les plus sincères,
____

SI

le sable avait la consistance de l'eau, le Sahara ferait une belle mer.
_____

DE TOUT UN PEU

Un chien qui n'aboie pas empêche la caravane de passer.
***
Une dune, c'est une vague figée qui ne sait pas où aller.
***
Ce qu'il y a de mal avec quelqu'un qui n'a rien à dire, c'est qu'en l'écoutant on n'en sait pas davantage.
***
Face au danger, c'est pile ou face:
- face, c'est le zouave à Alma, Bona à Arcole, Vous, moi.
- pile, c'est la fuite, la honte, la trousse aux fesses.
***
La mort n'épargne personne, la vie non plus.
______

CONTRE-OFFENSIVE DU PRINTEMPS


Après avoir battu en retraite face à l’offensive, l’hiver dernier, du méchant froid sibérien, et établi ses garnisons dans une ligne de défense sous abris, nos forces avaient résisté sans fléchir aux attaques des blizzards, aux averses de grêlons, aux bombardements de neige. A l’arrière, les civils, claquemurés dans des casemates isolées, n’avaient pas faibli malgré les grelottements, les frissons, les bronchites. Ils avaient résisté victorieusement à une guerre psychologique impitoyable, souterraine, menée avec la complicité de collaborateurs dénaturés : temps maussade, ciel gris sans soleil. La dépression toujours l’affût et prête à frapper avait été vaincue par les UV à domicile, la vitamine C en pilule, le citron pressé, la Veuve Clicquot, la Tatin, le pot-au-feu.

A l’heure où je vous parle, je reviens d’une mission top-secrète derrière les lignes ennemies. J’y accompagnais une patrouille de reconnaissance désarmée, chargée d’évaluer le moral des troupes de l’hiver. Invisibles grâce à un camouflage caméléon qui nous fondait dans le paysage, on a pu prendre le pouls de la situation. Elle n’est pas brillante pour l’adversaire qui sent bien qu’il vit ses dernières semaines de tranquillité et qu’il ne survivra pas à l’arrivée du beau temps. L’allongement des jours, la montée du soleil à l’horizon, la timide reprise des pissenlits dans les près ont provoqué un découragement qui se traduit par un relâchement de la discipline dans les rangs, la désertion de quelques éléments et le retrait d’une partie de l’état-major, un signe qui n’est pas passé inaperçu. La moindre poussée de la température va provoquer une débâcle qui ne sera pas s’en nous rappeler de tristes souvenirs. Nous avions déjà vécu une semblable catastrophe quand, l’an passé, à la fin d’un été indien tardif, nous avions été surpris par une offensive-éclair de l’hiver. Elle avait balayé à la façon d’un blitzkrieg à la Rommel notre torpeur automnale.

Français, françaises, laissons l’hiver filer ses derniers jours sans bousculer son destin, épargnons cette triste victime de l’écoulement des saisons et attendons encore un peu pour chanter notre amour du printemps.
____

mercredi 21 février 2018

LA DEVINETTE DU JOUR

Quelle est la différence entre je et moi?
Réponse à la fin du jour

CONSEIL

Si vous naviguez dans une zone très fréquentée, allez à contre-sens du contre-courant, vous irez moins vite, mais il y a moins de circulation.
_____

URGENT

Nous recherchons pour un poste hautement qualifié une personnalité ayant :

- un caractère bien trempé,
- un esprit d'entreprise,
- les reins solides,
- du bon sens,
- les deux pieds sur terre,
- des facultés d'adaptation,
- le goût du travail bien fait,
- un sens aigu des responsabilités,
- une vue perçante.

Vous travaillerez au sein d'une équipe solide soudée par l'esprit de corps, sur un projet ambitieux, dans une société réputée pour ses avancées techniques, son sens de l'innovation et un souci de travailler pour le bien commun et l'avenir de nos enfants.
_______

UN ROBOT EN PERSONNE

Si vous croyez ce que l'on vous dit de croire, c'est parce que vous avez arrêté de penser et êtes passé en mode automatique. Vous allez voter pour le mieux disant, chanter en chœur, marcher au pas,  défiler en cadence et, au commandement, vous serez prêt à passer à l'acte.
____

LA GUERRE PAPALE

Le pape François mène un terrible combat, d'autant plus méritoire qu'il le sait perdu. Il essaie de rendre à son église la simplicité, la modestie, l'humilité, la pauvreté  du message évangélique. Il a été oublié, puis méprisé par la construction des cathédrales, de la théologie, du dogme, la pompe, les sacres, les messes opéras, les mises en scène pastorales, les grandes orgues. Tout a été fait pour diviniser l'église temporelle. Le pape lutte contre des mondanités qui révulseraient Jésus. Mais comment, à 81 ans, pourrait-il abattre des murailles qui se sont construites en 2000 ans?
_____

LE PHILANTHROPE ET LE CHARITABLE

Le philanthrope a la sollicitude généreuse. Il n'attend comme récompense que son nom sur une plaque. Il aura aussi le souvenir admiratif de quelques uns et concupiscent de beaucoup.

Le charitable, chrétien par définition, a une bonté intéressée. Il attend un retour sur investissement. Il fait à autrui ce qu'il espère qu'on lui ferait s'il était dans le même besoin et qu'il sera récompensé au centuple, au paradis, par exemple.
______

RÉPONSE À LA DEVINETTE

La même qu'entre tu et toi.
____

mardi 20 février 2018

DOMMAGE

La catastrophe annoncée n'a pas eu lieu. Dommage pour elle, elle n'aura pas eu son heure de gloire!
_____

TRANSFERTS

On passe sa vie en transferts. Au début, des irresponsables nous transfèrent dans la vie sans demander notre avis. Pour se débarrasser de l'embarras qu'on leur cause, ils nous transfèrent à l'école où des incompétents nous transfèrent le peu qu'ils savent. Puis on passe son temps à se transférer d'un endroit, d'un emploi, d'un lit à un autre. Un jour, on est transféré aux urgences parce que la contagion ou la malchance nous a transféré une sale maladie. Rapidement, de l'hôpital on est transféré à la morgue en attendant le transfert au cimetière entre 4 planches pour se faire enterrer dans un endroit invivable où on se transfère en une chose innommable qu'on oserait même pas regarder. Heureusement très vite, les asticots transfèrent notre partie substantielle à la terre tandis que la spirituelle se transfère dans le néant où elle est accueillie par le vide. Vous comprenez que moi, quand on me parle de transfert, je vois rouge!
___

AVENIR

Je n'envie pas nos à venir: élevés en batteries, occupés à ne rien faire et obligés  de dire "bonjour et merci" aux robots.
_____

POUR BIEN CHOISIR

Dans le choix d'un métier, le critère le plus pertinent est celui de la concordance entre ce que vous aimez et la fonction. Il y va de votre bonheur.

Cette idée simplissime n'est pas toujours respectée; le prix à payer est celui du malheur.

Je déconseille ainsi fortement à un individu qui s'évanouit à la vue d'une goutte de sang de devenir matador, chirurgien ou barbier. Il y a des antagonistes irréconciliables à respecter.

Pour être précis (vous aimez la précision ) et vous aider (je suis aidant), je vais approfondir le problème afin que vous n'ayez plus le dilemme qui cause votre souci.

C'est ainsi (je n'y peux rien) que, si vous aimez:

- obéir, vous choisirez, dans le métier des armes d'être soldat, caporal, sergent, adjudant, major, aspirant, lieutenant, capitaine, commandant, lieutenant-colonel, colonel, général 2-3-4 étoiles. Dans les métiers de la religion vous aurez le choix entre vicaire, curé, doyen, archiprêtre, évêque, archevêque, cardinal.

commander en partant du plus petit au plus grand, vous  chercherez à vous accomplir en partant du caporal au général 5 étoiles, le plus étoilé de la hiérarchie militaire. Dans la religieuse, cela ira du curé au pape, l'éminence suprême. Si,en plus, vous connaissez la musique, chef d'orchestre vous comblera.

parler, soyez comédien, acteur, prêcheur, camelot, conférencier, présentateur télé, instituteur, professeur, politicien.

couperdécoupertrancher: en plus d'aimer, vous devrez être habile des doigts . Vous serez, pour votre plus grand bonheur: coiffeur, tailleur, équarrisseur, scieur, menuisier, ébéniste, chirurgien, boucher, charcutier.

réfléchir, optez pour la poésie, la philosophie, les mathématiques, les échecs, l'écriture.

- le risque, la peur, vous serez gendarme, voleur, skieur, alpiniste, plongeur, parachutiste à la Légion, transporteur de fonds, bijoutier, caissier, buraliste.

Il existe  d'autres possibilités  auxquelles je n'ai pas pensé,  mais c'est vous qui voyez.
____

CONSEILS POUR CHANGER

La mode est aux changements de sexe, de pays, de partenaires, d'habitudes. Les journaux, quand ils sont en panne d'inspiration et d'informations entre deux élections, deux guerres, deux catastrophes essaient de nous faire changer en racontant, sur un mode évangélique, c'est à dire édifiant, l'histoire merveilleuse d'un notaire parisien qui, après un énième burn out, abandonne femme, enfants, étude pour aller garder des oies dans le Lot et Garonne. Il nage dans un bonheur champêtre, plein de joies simples dans une campagne fleurissante, remplie des odeurs enivrantes de menthe sauvage, de laurier et de serpolet.

Sans vouloir doucher votre enthousiasme et votre envie de quitter votre ville, votre vie, je voudrais attirer votre attention sur les aléas d'une vocation tardive.

Pour adoucir la transition, ne pas haïr celui ou celle que vous étiez avant et qui ne vous avait jamais dérangé, je voudrais vous suggérer, fort d'une expérience que je mets par sympathie au service de votre inexpérience, de choisir une nouvelle activité qui profite de l'ancienne tout en y étant bien entendu complètement étrangère. Vous profiterez de l'habileté qui vous avait réussi, vous gagnerez du temps, raccourcirez un apprentissage pénible à votre âge, éviterez le ridicule et la dépression mortifère qui accompagne souvent les premiers mois d'une reconversion mal digérée. Un citadin en col blanc a toujours des difficultés à devenir une bête de somme.

Ce préambule nécessaire et fastidieux pour tout le monde étant fait, je peux passer à mes préconisations. 

Ne connaissant pas votre projet, je ne peux  que vous parler de quelques cas que j'ai eus à conseiller  et qui pourront vous amener à réfléchir:

Un chirurgien très connu, arrivé à 45 ans, ne supportait plus le stress de son métier, la vue du sang, les malades, un rejet complet du métier, en changer était devenu impératif. Mais il n'avait aucune idée d'un nouveau métier.  La solution fut facile à trouver.

C'était un chirurgien d'une extrême habileté manuelle, il avait aussi un don pour le dessin et réalisait durant son internat des dessins d'anatomie d'une grande qualité. "Monsieur, lui dis-je, votre destin est tout tracé, vous allez remplacer le bistouri par un pinceau et devenir un peintre, je vous prédis le plus grand succès". Dix ans plus tard, sa cote explose .

Un masseur, dégoûte de voir sa clientèle devenir pachydermique ne supportait plus de devoir pétrir des chairs flasques, adipeuses, cellulitiques, boutonneuses, malodorantes. Pour garder les mains propres et le moral, il me demanda ce qu'il devait faire. Je lui suggérai un métier délaissé, mais plein d'avenir car la dentelle revient en force dans la haute couture et le sera dans le prêt à porter. "Devenez repasseur qualifié et vous passerez votre vie à caresser d'un fer chaud d'exquises dentelles, des soies vaporeuses, que des tissus délicats, doux au toucher, sentant le jasmin et l'eau de rose; Ce milieu de rêves chassera vos mauvais souvenirs et vous réconciliera avec le genre humain".

Je me rappelle d'un boxeur, dégoûté de recevoir des coups a qui j'ai conseillé de devenir CRS. Il en reçoit parfois mais, surtout, il peut en donner et sauver l'ordre public. Il m'a avoué n'avoir jamais été aussi heureux.

Un démineur, revenu d'un pays miné et ayant survécu par miracle  à son passage aux mines voulut profiter encore un peu de la vie et changer d'orientation. Spécialiste du terrain, il avait pour l'observer des yeux de lynx - pour un démineur c'est une question de vie ou de mort -, sa compétence était pointue. Je l'ai orienté, sans hésitation, sur la recherche de truffes. La truffe est une mine d'or à 1000 euros le kilos pour la melanosporum. La production explose et de confidentielle devient industrielle depuis que les truffières irriguées ont remplacé les champs de maïs beaucoup plus gourmand en eau. Sa vista et son doigté font merveille dans tout le sud-ouest; il est demandé dans le Piémont pour l'Alba. Il détient le record du monde de déterrage de truffes avec 100 kilos à l'heure. Après avoir vécu l'enfer, il se croit au paradis.

Je citerai encore un exemple récent assez emblématique. Il s'agit d'un banquier très puissant. Il était tellement riche qu'il ne savait plus quoi faire de son argent. Sa vie était devenue impossible, submergé d'obligations, obligé de dépenser pour faire de la place dans ses coffres forts pour les lingots et les liasses qui débordaient.

Dépressif, anxieux, à bout de force, il ne tenait debout que par la force de celle de ses deux gardes du corps. Le cas était caricatural, la preuve que l'argent ne fait pas le bonheur (vous voyez ce à quoi vous avez échappé en étant sans le sou).

"Plaie d'argent n'est pas mortelle", dis-je en introduction pour détendre l'atmosphère et je continuai par: "Vous avez raison de vous inquiéter avant qu'il ne soit trop tard. L'argent vous a pris au piège. Voila comment vous allez vous en libérer, retrouver la santé, le moral, la liberté et ne plus penser au fric, ce salaud qui voulait votre peau. 

1  Démissionnez sans indemnités en laissant votre poste  à un ennemi dont vous voulez vous venger.

2 Débarrassez-vous de tout ce qui peut être volé,   demande à être surveillé,  remboursez vos dettes.

3 Allégez-vous de toutes les propriétés qui, un jour ou l'autre, auront besoin de réparations et de tous les employés qui  vont vous pourrir la vie avec leurs arrêts maladie, leur départ à la retraite, leurs accidents de travail, leurs maladies professionnelles, leurs procès aux prud'hommes.

4 Liquidez vos superflus: bateaux, avion pour ne plus risquer des naufrages, des atterrissages forcés. 

5 Vous n'avez plus besoin de vos logements de fonction à Saint Barth, à  Saint Trop, à Monaco, à Londres, rue de la Paix.

Une fois allégé, vous pourrez respirer, réfléchir, rebondir.

Je ne vous vois pas prendre une retraite dorée dans un paradis fiscal.

Hyperactif, énergique, encore jeune, il vous faut une activité citoyenne où vous oublierez vos années consacrées à ruiner les pauvres épargnants, à spéculer sur la faillites des États, à ne plus acheter à la baisse pour effondrer les cours.

J'ai pour pour vous une opportunité rare et à votre mesure, le poste de PDG de l'Armée du Salut vient de se libérer. La place est à prendre: il y faut des qualités de stratège et être fin tacticien. La situation est critique, la concurrence impitoyable avec les Restos du cœur, les Compagnons, les ONG qui font dans la charité et l'aide à domicile. Une OPA amicale comme vous en avez tant réussies devrait vous permettre prendre, sans problème , la direction de opérations avec en plus le titre flatteur de général en chef d'une armée qui, depuis toujours, à la sympathie de tous les pacifistes du pays. Cela va vous coûtez cher, car leur situation est mauvaise, mais quel bon moyen de dépenser tout l'argent qui vous encombre: d'abord augmenter la solde et redonner  le moral et du pouvoir d'achat à vos troupes, améliorer le recrutement et rajeunir les cadres, investir massivement dans les asiles de nuit, transformer les péniches en hôtels flottants confortables, créer les polycliniques de désintoxication etc., etc...

Le chantier est énorme, à votre démesure".

Vous connaissez la suite: une success story à l'échelle mondiale. Pour la première fois de son histoire, le généralissime de l'Armée du Salut est français. Il vient de recevoir le prix Nobel du BIEN.

Vous voyez que mes conseils sont éclairés et que  je peux vous aider pour votre changement.
_______

DE TOUT UN PEU

Pour profiter pleinement de mon malheur, je vais arrêter de me cacher.
***
Quand les oiseaux ont du plomb dans l'aile, ils volent plus lourdement.
***
Coïncidence: le respect que je lui devais s'est éteint en même temps que lui.
***
Avec un peu plus de sucre et un peu moins de sel, votre friand aurait été une vraie friandise.
***
J'ai reconnu mon tort quand j'ai compris qu'il m'en faisait.
***
Dans un couple, si on s'entend sur tout, on ne se dispute pas pour un rien.
***
Il ne manque à l'affaire du jour que 36.499 jours pour être l'affaire du siècle.
***
Le plaisir d'en avoir fini n'exclut pas la peur du lendemain.
***
Le sang-froid des batraciens quand l'hiver arrive contraste avec le sauve-qui-peut des hirondelles quand arrive l'automne.
***
Si vous ne comprenez pas les mathématiques quantiques, ne comptez pas sur moi pour vous les apprendre.
____

lundi 19 février 2018

ÉGOÎSME BIEN COMPRIS

Ayez une attitude citoyenne, privilégiez les circuits courts pour réduire l'empreinte carbone, faites du direct producteur au consommateur et plaisir dès que l'occasion se présente.
____

LA RAISON DU PLUS FAIBLE

La raison du plus faible est toujours la meilleure puisque c'est la seule façon qu'il a de triompher de la force brutale. Mais elle ne doit pas lui faire oublier de laisser au plus fort une porte de sortie honorable afin de ne pas abuser de sa supériorité et ménager l'avenir.
______

LA FIN VAUT LE DÉBUT

Je suis sourd-muet de naissance et aveugle en même temps. Grâce a une intense éducation, j'ai surmonté mon handicap et réussi à voir, entendre et parler, du moins à mi-temps, tant que je ne dors pas.

Je sais, hélas, que ma guérison est provisoire et que, dès que je serai un vieillard, je vais redevenir sourd et aveugle. Je perds déjà la mémoire et j'ai du mal à trouver mes mots. Je sens que, bientôt, je n'aurai plus rien à dire. La vie est bien un éternel recommencement.
______

POUR VIVRE MALHEUREUX

Puisque pour vivre heureux, il faut vivre caché, les gens qui se déshabillent en public doivent être très malheureux.
______

LA VIE

La vie est la force qui nous tient debout, nous fait marcher, penser. On lui doit tout. C'est un sujet plus intéressant qu'un autre, je ne vais donc pas me priver de dire ce que j'en pense.

Elle est une compagnie qui s'accroche à nous du début à la fin. Elle reste cependant indépendante, presque étrangère puisqu'elle peut nous quitter brusquement.

D'une façon générale, on peut dire qu'elle est directive et ne se gène pas pour nous dicter notre conduite. Il est même impossible d'échapper à la direction qu'elle donne à nos opérations. C'est un des mystères de la vie, le plus prosaïque puisqu'il concerne notre quotidien et conditionne notre être, notre avoir et celui des autres. Elle n'est pas monolithique et a des caractères si différents avec deux opposés au troisième qu'on est obligé d'envisager trois vies, chacune ayant un domaine d'activité bien défini.

Pour s'en rendre compte, il suffit d'observer, de réfléchir et vous conclurez avec moi qu'il y a des gens dont la vie est paisible, d'autres dont la vie est très, très pénible et enfin quelques uns dont la vie est un tapis de roses sans épines. Vous en déduirez que la vie a de la sympathie pour les uns, de l'antipathie pour les autres et de l'empathie pour  quelques uns.

Cette division des sentiments est celle que l'on éprouve envers autrui et qui règle les rapports sociaux. L'originalité de mon propos est, merci de l'avoir remarquée, que l'on peut faire une extension à la vie qui affiche d'une façon, elle, ostensible son attachement ou sa répulsion alors que nous autres gardons une discrétion hypocrite.

Que la vie soit dotée de sentiments assez puissants pour orienter le destin pose des questions auxquelles l'Académie des sciences morales et politiques saura certainement répondre. Pour lui faciliter le travail, je lui suggère de travailler à celles-ci:

- la vie a-t-elle le choix d'être  très méchante, gentille ou très très gentille?

- comment choisit-elle le bénéficiaire ou la victime de son caractère, en fonction de quel critère: loterie, sadomasochisme?  prédestination? contagion?

- que devient la vie après sa disparition ? décontamination? recyclage? mise au rebut?

Pour démontrer le propos et que vous puissiez savoir quelle genre de vie elle a décidé  de vous faire mener, je vais l'illustrer en décrivant les trois types d'existence que le hasard de la vie peut choisir :

- une vie qui vous a en sympathie vous donnera plus de hauts que de bas, des maladies non mortelles avec des guérisons sans séquelle, plus de jours avec que de jours sans, Vous serez globalement content, le positif l'emportant sur le négatif.

- une vie qui vous hait va vous faire mener une vie de chien battu sans collier. Rien ne vous sera épargné: la guerre, la famine, les maladies  (tuberculose, paludisme, choléra, oreillons  et, pour finir, toutes la gamme des cancers incurables). Sur le plan professionnel, vous allez déguster avec des faillites à répétition, le chômage, les accidents de travail, les maladies professionnelles. Pour ce qui est de la sphère privée, vous devrez vous attendre à des divorces, à la prison, à des règlements de comptes, à des chutes (escaliers, chevaux, bicyclettes), à des pannes (essence, sens, courant, électricité) et à toutes les sortes d'accidents.

- une vie qui vous a à la bonne ne saura pas quoi faire pour vous complaire. Elle vous aura fait beau, riche, intelligent, doué pour tout. Vous posséderez votre banque, vous habiterez des paradis fiscaux, votre santé sera d'un alliage de nickel et de titane, votre caractère en or. Vous tutoierez le pape, serez le cousin du roi, l'oncle d'un Nobel, le père de miss Univers etc., etc...

La vie déroule un tapis rouge et vous léviterez sur lui.

Cette belle vie a l'inconvénient de s'arrêter le jour de sa disparition et ce sera plus difficile que pour celui qui n'avait rien à perdre.

On peut se demander si l'entité pestiférée qui  transforme en cauchemar la vie d'un pauvre hère qui ne demandait qu'à être heureux et non mourir de peur, de faim, sous les bombes, dans un pays  gouverné par des fous furieux ne pourrait pas être neutralisée, et qu'il soit habité par une vie au moins sympathique. Pour cela, il faudrait capturer la vie, la mettre sous clef, s'en faire le maître. Le jour où il sera possible de la créer ou, au moins, de la tenir prisonnière et l'empêcher de nous quitter, on en saura beaucoup plus sur elle et ses secrets deviendront les nôtres, elle sera moins fière. Finie la belle vie...

__________

DE TOUT UN PEU

Le courant continu avec sa permanence a une autre allure que l'alternatif avec ses hauts et ses bas.
***
Le drame des gros obèses, c'est qu'ils sont lourds et creux à la fois.
***
J'aimerais en dire autant, mais je suis obligé de me taire.
***
Les religions résolvent des problèmes qui n'ont pas de solution et répondent à des questions qui ne demandent pas de réponse.
***
Ne pas craindre d'affronter le ridicule est une façon courageuse d'engager le combat contre l'académisme, le conformisme, la mode.
***
Je me demande si les millions de points d'interrogation qui étoilent le ciel quand le soleil se couche ne posent pas une question à laquelle seul un fou peut répondre!
____

LE TRIBUN PYROMANE

Ses yeux jetaient des étincelles, ses paroles étaient enflammées, il irradiait de chaleur, ses pieds brûlaient les planches. Pas étonnant que les pompiers n'arrivaient pas à éteindre l'incendie!
____

dimanche 18 février 2018

PLUS IDIOT QUE MA BÊTE

Quand je dis à mon chien: assis, il s'assoit; couché, il se couche; rapporte, il rapporte. Pour tout dire,  il me comprend.

Mais, mon chien, quand il aboie, je ne comprends pas ce qu'il me dit. Il est obligé d'employer le langage des signes pour que j'arrive, péniblement, à saisir ce qu'il veut me dire: il pousse des petits gémissements, bat la queue, me tire par la manche, se place devant la porte etc., etc...

Je suis pas doué pour les langues, mais à ce point, c'est désespérant.

Je pose deux questions:

- la première à monsieur Blanquer: quand l'éducation nationale va-t-elle déclarer obligatoire l'enseignement de la langue canine? Il y a 7,3 millions de chiens sur le territoire national.

- pourquoi suis-je plus idiot que ma bête?

Et vous, vous avez le même problème?
______

UN REMÈDE POUR LA PAIX

Quand la situation est explosive, le désarmement diminue, certes, le risque d'embrasement mais il ne désamorce pas le conflit. Il faut mieux, à mon avis, provoquer un renversement des forces en présence de façon que le retournement étouffe le danger avant que la bombe n'éclate.
____

L'INCONNU DE LA GLACE

J'espère que vous n'êtes pas comme moi. A m'entendre parler, j'ai du mal à me reconnaître. Hier, dans la rue, un parfait inconnu ne m'a pas reconnu, on s'est croisé sans se retourner. Pire, je ne me reconnais pas dans la glace, mais, dites-moi, si c'est pas moi, qui ça peut être?
_____

DE TOUT UN PEU

L'avantage du rêve sur la réalité, c'est qu'on n'est pas forcé de le croire.
***
Je ne vous dis pas au revoir car on a encore beaucoup de choses à se dire.
***
J'aime arriver au dessert car il annonce la fin du repas et qu'on ne peut pas passer son temps à manger.
___

LA TOTALE

Monsieur X qui voulait arrêter de marcher dans cette vallée de larmes en pleurant avait décidé de mettre fin à ses jours en se pendant à un arbre. Malheureusement pour lui, la branche cassa et il se retrouva  dans un fossé rempli d'eau qui se trouvait là par hasard, lui  qui ne savait pas nager et il s'y noya. Seule consolation pour la famille attristée par cette perte cruelle, il est arrivé à ses fins.
_____

UNE VRAIE CULTURE BIO-DYNAMIQUE

On a eu les maisons de la culture pour tous, la culture extensive pour la  qualité, la culture intensive pour la quantité, la culture hors-sol pour le dos et maintenant la culture hydroponique pour avoir des radis et des cornichons à portée de la main avec seulement l'empreinte de la chaussure pour aller les chercher dans la cave ou le grenier.

Je travaille, moi, à l'étape suivante sur le concept  de tout en un popularisé par le fameux Dégrip, si cher aux bricoleurs du dimanche.

Le principe est simple. Je brûle l'étape de la fabrication des aliments, je passe directement à celle des ingrédients de façon à court-circuiter le processus de la digestion et passer directement à l'assimilation.

Dans une enceinte confinée, à l'abri des nuisances, dans une hygrométrie et une température contrôlées par une intelligence artificielle bien éduquée, j'introduis un mélange savamment dosé d'eau, de sels divers, d'enzymes adaptées à leur usage, de bactéries domestiquées, des pro-biotiques de qualité. Je les laisse travailler, fermenter, copuler et transformer le magma originel en uue soupe prête à l'emploi, façon kéfir.

Au terme du cycle, un robinet s'ouvre et une bouillie, parfaitement dosée en protéines (dont les fameux acides aminés essentiels dont on ne saurait se passer), en glucides assimilables sans effet hyperglycémique et dotée de tous les acides gras indispensables avec les omégas et le HDL cholestérol ( le bon ) qui nettoie les artères, tombe dans un gobelet bio-dégradable.

L'ordonnance du médecin qui a lancé le programme règle  la quantité du produit en fonction des besoins et du poids désiré. 

Je sens que ma machine alimentaire va faire du bruit et que vous avez l'eau à la bouche.
______

samedi 17 février 2018

LE CONSEIL DU JOUR

Il ne faut pas oublier que si l'introduction prépare le développement du sujet, c'est la conclusion qui fait l'intérêt  de la démonstration et le moment le plus attendu. La fin doit justifier le début.
____

ESPÉRONS

Il faut espérer que l'I.A. sera assez compréhensive pour ne pas se moquer de notre ignorance abyssale, de pas rire de nos croyances imbéciles et de respecter notre susceptibilité maladive.
______

PARITÉ ÉGALITÉ....

Comme l'indiquent les derniers chiffres, l'objectif est atteint: les conseils d'administration  des entreprises du CAC 40 sont paritaires. Hélas, mille fois hélas, il est loin de l'être dans les autres groupes d'intérêt public et c'est cela qui vous préoccupe autant que moi. Pour y remédier, je vous propose de réfléchir aujourd'hui et d'apporter votre soutien à ma solution de ce grave problème qui engage l'avenir de l'équilibre du corps social de la nation.

Pour que les choses soient claires d'emblée, il convient de mesurer l'ampleur de la situation à redresser. 

Je ferai d'abord la liste des professions où la disproportion des femmes est écrasante et considérée par la majorité des hommes comme scandaleuse (c'est après tirage au sort que nous commencerons par les femmes et non par une galanterie mal venue qui aurait, à juste titre, paru injurieuse). 

Les femmes bénéficient d'une majorité ancienne et qui ne marque aucune tendance à l'atténuation  dans:

- l'éducation;
- la médecine, la pharmacie;
- la surveillance des soins infirmiers dans les hôpitaux, mais aussi dans les cliniques;
- le ménage à domicile, le secrétariat médical;
- les caisses des hyper et super marchés;
- l'activité au foyer;
- au Crazy Horse Saloon et dans tous les autres lieux liés à la débauche et à la luxure;
- etc., etc.

On comprend la révolte qui gronde dans les rangs masculins face à un monopole et à un ostracisme que certains qualifient même de racisme anti-gentilhomme. Ils ne comprennent pas comment leurs qualités intrinsèques: disponibilité, amabilité, dextérité manuelle, altruisme, générosité, dévouement, sens des mathématiques et de la physique quantique et, surtout, leur abnégation, ne sont pas utilisées pour le bien de la communauté et abandonnées, à leur détriment, à une engeance pas toujours pourvue de vertus mêmes équivalentes.

Les revendications féminines sont toutes aussi légitimes et  leur volonté d'arriver à briser des tabous hérités d'une tradition qui remonte à l'âge des cavernes  ne peut qu'emporter l'adhésion des hommes de bonne volonté (ndlr: ils constituent la majorité de cette aimable corporation). Le consensus est, ici, général et on remarquera que l'ouverture d'esprit et la générosité - déjà signalée - de la gente masculine trouve ici un terrain d'expression qui devrait servir de modèle à d'autres que je ne nommerai pas.

Les domaines d'activité où la prédominance d'une clique d'individus bien famés  a assez duré et qui suscite, à juste titre l'indignation générale des féministes sont connus de tous et répertoriés dans le document qui sera joint en annexe. Je me bornerai à citer quelques métiers et professions qui doivent ouvrir plus largement leurs portes:

- casernes, gendarmeries, postes de police;
- monitorat de ski, guidage en haute montagne;
- garderies: champêtre, forestière, chasseresse;
- bateaux de pêche en haute mer;
- égouts du Grand Paris;
- arbitrage des matchs de boxe, du tournoi des six nations;
- État Major des Armées;
- etc., etc.

Un pas de plus sera franchi quand les équipes de France montreront l'exemple et feront régner la mixité  aussi bien qu'ailleurs. Il y aura autant d'hommes que de femmes sur le terrain de foot, de hand, de rugby. Un boxeur ne devra plus redouter d'affronter une boxeuse, Fédérer de se faire battre par Serena.

La parité des chances sera l'avant dernier  combat que mènera la génération future enfin réconciliée pour le meilleur et pour le pire. Il sera gagné grâce aux manipulations génétiques qui donneront aux uns ce qui leur manque et enlèvera aux autres ce qu'ils ont en trop: un peu de féminité ici, un peu de masculinité là.

Arrivés à ce degré d'égalité, il ne restera qu'un pas pour que la parité absolue triomphe. L'interchangeabilité devenue totale, l'ultime bataille pourra être engagée: le nombre d'hommes et de femmes devra  s'égaler et le quota  de 50 % pour chacune des parties respecté, les neutres auront à choisir leur camp. Une conception sélective conduite avant la naissance sera facile à mettre en place dès que le principe aura été plébiscité. L'I.A. nous aidera à résoudre le problème, assurera l'équilibre, du moins tant qu'elle aura besoin de nous.
_____

LE DICTON DU JOUR

Un impie pitoyable fait pitié, un pieux impitoyable fait horreur.
____

DE TOUT UN PEU

L'argent a l'avantage sur l'or de se monnayer en petites coupures.
***
Le fin mot de l'Histoire ne sera connu qu'à la fin du monde.
***
Le pluriel du superlatif lui fait perdre son exclusivité.
***
Le tireur au but a l'avantage de ne pas se disperser.
***
C'est en se taisant qu'on trouve une vérité qui n'est pas bonne à dire.
***
Le coup de minuit ne tombe pas seulement entre hier et aujourd'hui, il prépare aussi l'avenir.
***
Une planche de salut est bonne à prendre quand elle n'est pas pourrie.
***
Si je n'avais pas eu peur de faire du mal, peut-être que j'aurais fait du bien?
***
Heureusement, les pertes de mémoire font oublier les mauvais souvenirs et les regrets des bons.
***
Ceux qui sont morts avant de naître ont peut-être échappé à la guillotine.
***
Chaque fois que l'envie de travailler me prend, rien que d'imaginer le résultat de mon effort m'en enlève l'appétit.
***
La paix est le moment  de la guerre que les survivants désirent le plus.
***
Pour ne pas tomber de haut, il ne faut pas monter.
***
Vous vous trompez si vous croyez qu'il suffit que vous ne soyez pas content de vous pour que les autres soient contents.
***
La pourriture de la chair a la politesse d'attendre la mort pour se mettre à l'oeuvre tandis que celle de l'âme n'a pas cette délicatesse.
_____

vendredi 16 février 2018

CUL DE JATTE

Le cul de jatte a un énorme handicap, mais il a l'avantage sur les bipèdes de ne pas avoir à débattre où mettre les pieds.
______

C'EST POURTANT CLAIR

La perte de vue de la finalité du projet est à l'origine du problème parce qu'elle a focalisé la prise de conscience collective sur l'intérêt qu'aurait eu chacun des individus concernés d'approfondir sa problématique personnelle. L'enthousiasme des uns a été refroidi par l'inertie des autres et leur responsabilité s'est dilué au fil du temps dans des réunions interminables qui débouchaient, vous vous en rappelez ou pas, sur un constat ambigu qui ne satisfaisait que les sourds et les mal-voyants.

La mauvaise volonté générale s'ajoutant à une incompréhension mutuelle a rapidement remplacé l'unanimité du départ et l'ambition des pères fondateurs du mouvement. Leur courageuse entreprise devait jeter les bases d'une révolution qui n'en portait pas le nom, par une légitime prudence, qui n'a pas suffi à calmer les vieux démons toujours prêts à mordre. Le résultat malheureux s'efforce d'endiguer la vague des mécontents par la  mise en place de nouveaux procédés: les incubateurs. Ils sont censés développer de nouveaux concepts qui, pour gagner  contre les forces de dislocation sont placés aussitôt dans des accélérateurs de projet dans l'espoir de court-circuiter les démolisseurs de l'histoire qui était pourtant presque  achevée. Gageons qu'avec cette nouvelle arme lourde l' Europe va retrouver le moral, son tonus, sa rage de victoire et devenir ce qu'elle aurait dû être depuis toujours.

SOUTENEZ-MOI

Si on n'avait pas:

  • les fixes-chaussettes pour soutenir les chaussettes;
  • les portes-jarretelles pour soutenir les bas;
  • le lombostat pour soutenir le dos;
  • le corset pour soutenir le ventre;
  • le soutien- gorge du même nom;
  • les lunettes de près ou de loin pour soutenir la vue;
  • il ne resterait que les souteneurs pour soutenir les dames de petites vertus et nos penchants inavouables.
_______

UN PAS DE CLERC

Je ne comprends pas les clercs de notaire. Comment osent-ils encore s'appeler clerc. Ce mot attache à leur profession une publicité si exécrable qu'ils en sont éclaboussés et ils ne paraissent pas s'en apercevoir.  La trahison des clercs est devenue de notoriété publique depuis 1927 et  leur faillite a été prouvée depuis à de nombreuses reprises. Ce passif entache leur honneur et un tel nom ne pouvait que leur porter préjudice. On aurait  pu croire que ces employés  souvent modèles comprendraient qu'il fallait changer d'appellation et s'appeler, par exemple, professeurs, maîtres, experts, eux qui sont incollables en lecture et en écriture. Et vous, vous comprenez?
______

PENSÉES

Votre rire sardonique trahit votre air angélique.
***
Le bavard s'écoute parler alors que le taiseux s'écoute penser.
***
On a eu de la chance de vivre maintenant, on aurait pu naître en pleine guerre de cent ans.
***
Un poêle dégage de la chaleur avant d'être allumé car couper du bois donne chaud.
***
Je plaide coupable, je n'ai rien fait pour éviter la catastrophe qui  ne va pas manquer de se produire.
***
Je suis content de savoir que je ne pourrai pas assister à mes obsèques, j'ai horreur de ce genre de cérémonie.
***
Pleurer de rire est plus facile que rire de tristesse.
***
Au croyant qui veut me convertir à sa foi, je réponds: "Vous pensez que, pour aller au paradis, il faut être aussi fou que vous".
____


LES FORCES SONT AVEC MOI

Si, à la force du poignet, j'ajoute la force de mes arguments et leur force de conviction, j'obtiens une force de frappe qui va pulvériser les forces de l'opposition.
______

jeudi 15 février 2018

ÉVIDENCE

Si le mode d'emploi de la vie faisait partie du bagage génétique. le problème du chômage serait plus facile à résoudre avec une utilisation des compétences mieux adaptée au marché du travail.
____

HEUREUSEMENT

quand on voit l'état de la route, qu'il ne neige pas à l'intérieur.

POUR BIEN FAIRE,

il ne faut pas seulement s'attacher aux détails mais s'assurer que le gros du problème rentre bien dans la définition du projet pour que la qualité de la solution soit à la hauteur.
____

PAS DE SOUCI

Je ne me fais pas de souci. Je sais que l'avenir ne m'appartient pas et que je n'ai pas d'espoir à avoir. Je ne perdrai donc pas mon temps à attendre un changement qui, de toute façon ne m'apportera rien  de bon.

Par contre, je me fais du souci pour celui qui vient d'arriver et ne sait pas ce qui l'attend. Le pire est à craindre avec un avenir qui s'obscurcit à vue d’œil. Le risque qu'il se bouche si personne n'y fait  pas plus attention ne va pas manquer d'arriver, au moment où on s'y attend le moins, compte tenu de la menace d'aggravation de la situation. Décidément, il va passer plusieurs mauvais quarts d'heure, merci papa, merci maman.
_____

LA LOI, C'EST LA LOI

Votre aveu d'impuissance devant des millions de téléspectateurs a créé une intense émotion et un mouvement de désapprobation générale dûs à la révélation de votre incapacité à tenir les promesses qui vous avaient permis de gagner les élections et d'accéder au poste que vous occupez présentement. Cette confession tardive arrive à un moment crucial puisqu'elle révèle que vous avez menti en tenant des propos qui dépassaient vos possibilités. Ce parjure prouve que vous avez délibérément berné la confiance qui avait accueilli votre profession de foi.

Cette trahison est un crime de lèse-majesté passible de la Haute Cour de Justice de notre République bananière. Vous auriez dû savoir, monsieur le Président de la République, que la sanction prévue à l'article du code de la loi en charge de fixer la sanction est le peloton d'exécution.
_____

PAUVRE DE MOI

Moi qui habite le centre, je ne sais plus sur quel pied danser ni comment m'habiller avec le froid qui arrive du nord, la pluie de l'ouest, le chaud du sud et la neige de l'est.
___

mercredi 14 février 2018

L'EXERCICE ILLÉGAL DE LA BOULANGERIE

devrait être aussi aussi sévèrement puni que celui de la médecine. Les conséquences peuvent, en effet être très fâcheuses pour la malheureuse victime.

Un mauvais pétrissage peut entraîner un mauvais levage de la pâte rendant peu digeste la consommation de la mie au point de provoquer une indigestion. Elle peut se compliquer d'une occlusion qui va obliger à pratiquer une intervention. Celle-ci, malgré une parfaite exécution a parfois des complications dont la conclusion peut être très préjudiciable à la santé de celui qui a voulu devenir un panificateur.
_____

SAUVAGERIE

Le monde animal n'a aucune excuse religieuse, économique, politique, sociale, sociologique, philosophique, financière pour expliquer sa sauvagerie. L'humanité, elle, a de très bonnes raisons pour excuser ses guerres religieuses, économiques, politiques, etc., etc...
________

CICATRISATION

Le corps guérit beaucoup plus facilement que l'esprit: en huit jours, tout cicatrise. Cent ans plus tard, on se souvient et on souffre d'une blessure d'amour-propre, on est encore rongé par le remords,  la honte, la rancune, le soupçon.
_______

ÔTEZ-MOI D'UN DOUTE

Si vous avez un doute, deux possibilités:

- soit vous vous abstenez, c'est la position classique, le choix de la prudence;

- soit vous levez le doute et passez outre. C'est une attitude offensive, vous êtes un battant.

Le doute est un bon révélateur de la personnalité et, à partir de lui, on en apprend beaucoup.

Il est donc bon de réfléchir aux raisons qui président à la réponse au doute.

Elle dépend de beaucoup de facteurs, est soumise à beaucoup d'influences. Citons-en quelques uns et quelques unes pour éclairer votre perplexité. L'abstention ou le lever du doute varie selon:

- le tempérament: sanguin ou lymphatique;

- les expériences: bonnes ou mauvaises;

- la conception de la vie: optimiste ou pessimiste;

- l'éducation: stricte ou laxiste;

- les connaissances: larges ou réduites;

- les orientations: avancées ou conservatrices;

- les croyances: calotinnes ou athées.

On voit que la réponse est connue d'avance et qu'il ne fait aucun doute qu'on n'a pas le choix.
_____

PENSÉES

Le comble du malheur, c'est de ne pas avoir idée du bonheur.
***
Aucun humanoïde confit d'humanisme n'a jamais eu une petite pensée pour la pauvre perle huîtrière arrachée au doux cocon de sa coquille, transpercée par une lance cruelle et qui, enchaînée à d'autres de ses semblables, sera pendue au cou flétri d'une vielle rombière desséchée. Elle finira ses jours, oubliée, au fond d'un cachot obscur tendu de velours défraîchi, dans une odeur écœurante de patchouli fané et d'ongle incarné.
***
La pesanteur est un cadeau de la gravité et le fardeau qui nous oblige à garder les deux pieds sur terre. Mais pourquoi l'homme est le seul  de l'espèce animale qui marche sur la tête?
______

mardi 13 février 2018

IN LIBRO VERITAS

Régis Jauffret est un récidiviste généreux. Dix ans après Micro-fiction 2007, il revient à la charge et nous régale par 500 nouvelles macro-émotions encore plus féroces.

Régis Jauffret écrit pour crier son dégoût et son horreur de l’espèce en poète fabuliste très inspiré. Ses fables ont deux pages. Elles sont en vers libres de toute censure et nous racontent l’indicible. Il va derrière le miroir montrer l’envers du décor et là, avec des mots sans grandiloquence et, dans des phrases qu’il met de travers, il délivre de toutes leurs entraves des monstres ordinaires. Il ne les psychanalyse pas, il confesse leur absence de repentir, il les "vivisecte", les dépouille de leur inhumanité, étale leurs entrailles avec une jubilation qui égale la nôtre. Il ose outrager les bonnes mœurs et la bien-pensance avec une force qu’elles ont intérêt à ne pas affronter.

Mais Régis Jauffret est aussi un médecin de l’âme qui, en bon homéopathe, soigne le mal par l’horreur. Il nous débarrasse de nos cauchemars en  faisant voir la vie avec un humour  plus noir que le noir qu’elle n’est. Il nous la fait aimer et trouver belle et bonne lorsque, éberlués et effrayés, on retrouve le soleil.

*********



À QUOI ÇA TIENT

Si, au lieu de me dire, quand j'étais petit, "peut mieux faire", le maître m'avait encouragé avec un "peut faire moins mal", je suis sûr que j'en serais pas où j'en suis.
____ 

UN CONSEIL POUR UNE NUIT BLANCHE

Après avoir tout essayé: le café, le thé, les bains de minuit, je conseille, pour bien  profiter de la nuit et ne pas s'endormir, de faire une longue sieste dans l'après-midi (6 heures au minimum). Vous serez frais et dispos pour passer une nuit blanche sans risquer d'être dérangé par des rêves éveillés qui pourraient gêner votre concentration au travail.
________

LES PREMIERS SERONT LES DERNIERS

Pour le consoler, je rappelle au dernier 

- de  la classe;

- du peloton;

- de la course;

- du tableau d'honneur;

- du concours

- et surtout au pauvre dernier des Mohicans que le jour où le royaume des cieux ouvrira ses portes, il

sera le premier à y entrer

DE TOUT UN PEU

Vivre au jour le jour permet d'évacuer la peur du lendemain.

En dormant du sommeil du juste, on se rend justice.

Si je vous reproche rien, ça veut pas dire que vous avez rien à vous reprocher.

En avoir pour son argent n'avance à rien quand on en a pas.

C'est pas la paresse qui m'a empêché de réussir, mais l'absence de patience.

Rien que d'imaginer la fierté que j'aurais ressenti, l'orgueil m'envahit.

Même si elle lui ressemble, la truffe de mon chien n'a pas le même goût que la melanosporum.

Si un rien me fatigue c'est parce qu'un rien me travaille.
____