Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mercredi 14 janvier 2015

UNE IDÉE QUI VAUT SON PESANT D'HEURES

L'industrie horlogère a commercialisé le temps en le découpant en tranches. Par facilité, elle les a faites d'égale durée. Cette planification feint d'ignorer que le temps est élastique et varie selon le moment comme celui de la météo.

Ne soyons plus esclave d'une machine comptable. Faisons la révolution temporelle qui donnera au temps sa vraie valeur spirituelle.

Les inconditionnels de la servilité n'en voudront pas. Ils garderont l'œil rivé sur l'observatoire de Greenwich et continueront de ne jurer que par l'horloge parlante. Laissons les vivre au rythme d'un balancier imbécile. Ils en ont fait leur maître et lui obéissent sans perdre une seconde.

Il y aura les quelques autres. Libérés de la menotte qui enchaîne leur poignet à une montre, ils feront du temps un ami, un allié, un serviteur bienveillant, une variable.

Cette révolution pacifique n'exige aucun sacrifice et pas plus d'effort que la conduite d'une voiture: vous accélérez ou ralentissez selon que vous êtes pressé ou non. Traitez le temps de la sorte: avancez ou retardez-le.

 Ceux qui trouvent que le temps passe trop vite, calmeront son jeu en lui faisant  prendre du retard, C'est le moyen de retrouver le rythme qu'il avait dans la jeunesse. Les jours s'y étirent, interminables. 50 ans plus tard, ils apprécieront cette lenteur. L'impression que le temps courre pour rattraper la mort disparaîtra. Il suffira de retarder la montre pour créer l'illusion.

Dans les moments d'ennui,  vous l'avancerez, le moment deviendra un instant et vous libérera de l'importun.

Apprenez à régir le temps selon votre bon plaisir, vos besoins, arrêtez de le souffrir. Demandez à votre horloger-bijoutier de vous fabriquer une montre impressionniste et, s'il rechigne,  allez voir en Suisse…

_______


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire