Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


dimanche 5 avril 2015

LE DOUTE EST PERMIS

LE DOUTE EST PERMIS(saint Augustin)

_______

Le doute, longtemps immergé, commence à faire surface. Il atteint même ceux qui, par vocation ou profession, croyaient au paradis.
Il est né de l'absence d'informations  en provenance de ceux qui, ayant répondu  à tous les critères d'admission, rêvaient d'y avoir leur résidence éternelle.
De ce silence, sont nées plusieurs hypothèses, toutes propres à semer l'inquiétude dans les églises et les couvents.
Le paradis serait aussi étanche qu'une prison yankee de très haute sécurité. Pourquoi?
Le paradis serait au milieu de l'enfer tel un Club Med en pays de famine et protégé de la faim indigène par des vigiles, des barbelés, des fossés minés pour empêcher toute intrusion et, avec comme conséquence, d'interdire les communications et les sorties. Pourquoi avoir choisi un tel endroit?
L'amnésie serait un effet secondaire de l'entrée dans le sein des saints qui condamne à l'oubli des souvenirs du temps du vivant. Pourquoi?
Le paradis serait inférieur à sa réputation et la publicité des agences de voyage mensongère. Les victimes de l'escroquerie, en découvrant la réalité, seraient si honteux de leur crédulité, de la facilité avec laquelle ils se sont faits piéger par des folles promesses, de tous les sacrifices consentis sous peine de péchés mortels qu'ils ne veulent pas témoigner pour éviter le ridicule d'avoir ajouté foi à de telles sornettes.
Le doute a créé une rumeur dont la dimension prend, sur la toile, une telle ampleur qu'elle atteindra peut-être les portes du paradis et réveillera le vieux concierge de sa torpeur. Il lèvera alors les ambiguïtés et expliquera l'absence de nouvelles. Il prouvera ainsi qu'il n'occupe pas une fonction virtuelle  et que sa loge n'est pas une aimable fiction qui garde un conte de fée pour grandes personnes.
Ses éclaircissements sont très attendus et la condition pour que le parc  retrouve son pouvoir d'attraction et sa fréquentation, que la clientèle rassurée se fidélise à nouveau.
Si le doute n'est pas levé, que le silence s'épaississe, rien n'est perdu. Le paradis est peut-être retrouvé et l'absence de signes une confirmation à rebours. On sait, de source sûre puisque biblique, qu'à son origine le paradis était terrestre et qu'Adam et Ève en furent chassés pour avoir commis un crime odieux: la dégustation d'une Godden. On ne déménage pas facilement sur une autre planète une telle organisation et tous les déménageurs bretons réunis n'y auraient pas suffi. Le plus probable est que le paradis soit toujours sur terre et que, pour nous punir de cette acte de cannibalisme divin, on soit interdit de sa vision. Ses occupants, nous côtoyant, sont si épouvantés de ce qu'ils voient : des fous furieux qui s'entretuent, se haïssent, se droguent, se goinfrent, démolissent, détruisent, polluent, se plaignent, gémissent, dépriment etc, etc,  qu'ils ne veulent plus de nous.
Si nous changions, redevenions aimables et donc fréquentables, la terre serait à nouveau paradisiaque  pour les vivants et pour les morts.
______________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire