Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


lundi 20 avril 2015

AVERTISSEMENT

Ceux qui croient que les politiciens sont des honnêtes hommes, que les hommes d'église sont des saints, que les avocats défendent la veuve et l'orpheline, qui croient ce qui est écrit, ne doivent pas lire le post suivant.
Ce que j'y dis n'engage personne, mais pourrait perturber leur vision saint-sulpicienne d'une profession où s'active une élite dévouée au bien public sans esprit de retour, sans remerciement, pour un salaire horaire inférieur à celui du mécano qui va changer une durite, du plombier qui va remplacer un joint, du véto qui va vous vendre un sac de croquettes au prix du caviar.
J'ai essayé de trouver une raison à une vocation en voie de disparition car accusée de ne pas savoir guérir un rhume ni empêcher de mourir et d'en susciter pour lutter contre le désert médical, juste sanction à une déréliction qui accablerait les résistants s'ils n'avaient pas une bonne raison de monter la garde envers et contre tous et tout.
____________


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire