Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mercredi 22 avril 2015

QUESTIONS DE TEMPS

Le temps est insaisissable, mais ce n'est pas une raison pour ne pas se saisir de lui. Muet également, il ne dira rien. Il pose des questions que ni Pascal, ni Saint Augustin, entre d'autres, n'ont résolues, c'est dire que le temps est un dur. J'ajoute les miennes pour éclaircir le débat et apporter l'éclairage qui, jusqu'à présent, n'avait, on ne se demande pas pourquoi, jamais été apporté.

- Le temps mesuré par un sablier a-t-il la même qualité que le temps mesuré par une Rolex?
- Le temps mis pour aller de A à B est-il le même que celui mis pour aller de B à A, en marchant d'un pas égal? Cela pour répondre à votre question que j'ai deviné:«Est-ce que le temps change en changeant de ditection?».
- Le temps est-il immobile et c'est moi qui bouge en avançant ou est-ce moi qui suis immobile et le temps qui avance? La question a déjà été posée, sans réponse qui se tienne? J'ajoute, moi: pourquoi avancerait-il au lieu de reculer? Idem pour moi, pourquoi ne reculerai-je pas ?

Maintenant qu'on y voit plus clair avec le temps, le concept d'éternité perd beaucoup de son opacité.
___________



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire