Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


lundi 16 février 2015

EN DIFFÉRÉ DE NOS STUDIOS

« Ici, Jean du Tonnerre de Brest qui vous parle depuis les Champs -Élyséens pour notre sondage-trottoir hebdomadaire. Monsieur: « Qu'avez-vous compris de la crise ukrainienne?»
«Voulez-vous répéter?»
« Qu'avez-vous compris de la crise ukrainienne?»
 «Je serai franc, je n'y comprends rien!»
«Merci et vous Monsieur: «Qu'avez-vous compris à la crise ukrainienne?»
« Sorry, i do not get it»
«Monsieur, votre avis sur la question ukrainienne?»
«انا لم احصل عليها»
«Et vous, Madame, que pensez vous de ce qui se passe en Ukraine?»
««No entiendo nada»
«Monsieur, la crise ukrainienne risque-t-elle de se généraliser?»
«Nem értem, hogy»
«Monsieur, votre opinion sur la crise en Ukraine?»
«Ég fæ hana ekki»
«Monsieur, l'Ukraine?»
«Ça me dépasse, je n'y comprends rien»
«Merci, merci, merci beaucoup  de cet avis tranché. Madame, le vôtre?»
«non capisco»
«Excuse-me, monsieur un mot peut-être sur l'Ukraine?»
«Ní féidir liom a thuiscint cad a deir tú»
«Mwen pa konprann sa ou di»
«我不明白這一點»
«ja nie rozumiem»
«मुझे यह समझ नहीं आया»
«Ég fæ hana ekki»
«Mwen pa konprann sa ou di»
« Je craque , ici, les Champs-Élyséens, Tonnerre de Brest, à vous les studios.»
«Merci Jean du Tonnerre de Brest qui était en direct avec nous depuis les Champs-Élyséens. Je me tourne vers notre spécialiste des affaires ukrainiennes, Alix Olter:« Que nous dit ce sondage?»
« Qu'ils soient belge comme le premier passant interrogé, espagnol, italien, arabe, suédois, estonien, lituanien, islandais, roumain, personne ne comprend la question? Ils sont dans la même expectative que toutes les chancelleries. Ce sondage confirme donc la complexité du problème ukrainien. On n'a pas fini d'en entendre parler. J'ajouterai un mot pour Tonnerre de Brest, il devrait lire mon livre« Comment devenir facilement polyglotte »
«Merci, Alex Olter. C'est sur cette note d'espoir et ce message que nous laissons la parole à une page de publicité.»
________


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire