Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mercredi 11 février 2015

UN CONTE DE FÉES

Il fut un grand prématuré, élevé en couveuse.
Sevré, il fut couvé par sa mère.
Frappé d'une vocation précoce, il entre au couvent.
En rupture de huis-clos, il rencontre une couventine.
Converti à la chair, il s'enfuit avec elle.
Ce fut la fin prématurée d'une vie édifiante  et une entrée au paradis où il fut heureux et eut beaucoup d'enfants.
Tout est bien qui commence mal.
_________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire