Après le « journal politiquement incorrect » et 4 ans de silence, de méditation transcendantale, d’un voyage intérieur, il est temps de repartir du bon pied, retourner le sablier et tirer un trait sur 4 ans de silence…

Ce blog aura des recettes de survie, des critiques fines, des analyses aigües, des définitions tirées de mon dico et des rediffusions (en période de fête ou de panne d’inspiration).

Une nouveauté sera la rubrique cinéma français (dont la qualité est inversement proportionnelle à la quantité). Je proposerai des scénarios oscarisables à décharger gratuitement.

Que la lecture commence.


mardi 18 février 2014

UNE VOCATION À LA DÉCOUPE

« Excusez-moi de vous couper la route mais je suis pressé ».
- « Je vous en prie, je suis habitué à ce que l’on me coupe :
-      à la première minute on m’a coupé le cordon ;
-      à l’école, on me coupait la parole ;
-      plus tard, on m’a coupé les vivres puis le courant et, si la guillotine marchait encore, je suis sûr qu’on aurait fini par me couper la tête ».
_________


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire